Publié dans les Cahiers de recherche de l’EM Lyon

Dans cet article, l’auteur tente d’extraire et d’intégrer le savoir généré par les praticiens impliqués dans l’implémentation de processus et de dispositifs intrapreneuriaux. Se basant sur l’analyse de quinze études de cas, l’article identifie et commente les trois dimensions clés de leur “théorie de l’action” : l’autonomie, la motivation et la discipline par les ressources. Afin d’assurer la pérennité d’une forme organisationnelle le plus souvent instable, l’article suggère l’inclusion d’une quatrième dimension, l’institutionnalisation, dans leur réflexion et leurs pratiques.